VALDAL est une pico-brasserie normande fondée en Juillet 2016 par Antoine Morandeau, un passionné de bière.

Le projet VALDAL, c'est de créer des bières uniques, à petite échelle, dans notre atelier du bocage virois, à Valdallière (14410).

Tous les mois, Antoine, le brasseur, créée de nouvelles recettes qui sont produites en petits brassins et vendues localement.  Notre approche est de proposer des bières à la fois équilibrées et originales, qui se démarquent par la richesse de leurs arômes.

en résumé, VALDAL, c'est:

1 à 2 nouvelle recette par mois, produite en petits brassins dans notre atelier

des recettes uniques et originales

un fonctionnement en circuit court

une transparence totale sur l'origine des malts, des houblons et autres ingrédients de nos "potions", avec autant que possible un approvisionnement français voire local en matières premières

des bouteilles consignées pour limiter la production de déchets

...et la joie de brasser et déguster :)

Pour être au courant des dernières recettes et des bières actuellement disponibles,

retrouvez-nous sur facebook :)


La brasserie, le brasseur

Le brasseur :

L'envie de brasser me vient suite à un stage aux Etats-Unis à Madison dans le Wisconsin en 2007. Mon maître de stage sur place est un passionné de bière et me fait notamment découvrir le choix foisonnant de bières artisanales locales. Anecdote : il m’explique qu’il a commencé à brasser sa bière à son entrée à l’université. Âgé alors de 18 ans, il n’a pas le droit d’acheter de bière car il faut avoir plus de 21 ans… il décide alors de la faire “à la maison”. La communauté des brasseurs amateurs (ou brasseurs à la maison, “homebrewer” en anglais) est très dynamique aux USA tout comme en France, et une documentation extrêmement fournie est disponible en Français et en Anglais, en livre ou sur internet. C’est ainsi que je me lance : en autodidacte. J’achète mon premier “kit de brassage” à mon retour des USA et je me lance avec mes frères et mon père pour m’amuser.

C’était il y a 10 ans…

Le métier :

Je ne suis pas brasseur de formation. Je suis rentré dans le monde professionnel de la brasserie comme beaucoup de pros actuels : par le biais du brassage amateur à la maison que j’ai commencé en 2007. Initialement, je suis diplômé en génie civil, avec un master et une thèse en science des matériaux. Je travaille toujours actuellement dans ce domaine, tout en ayant mon activité de brasseur le weekend. Je brasse avant tout pour me faire plaisir et proposer un produit non standardisé aux gens curieux qui veulent découvrir autre chose que la “blonde industrielle”.

La bière :

Avant tout, je suis un grand amateur de bière. Le palais évoluant avec l’âge et avec son éducation, j’ai commencé comme tout le monde, en buvant de la bière industrielle souvent bien sucrée ou sans trop de goût. Et puis j’ai découvert les bières belges qu’on trouve assez facilement en France et ensuite, les bières américaines type “Craft” (artisanales) qui sortent de l’ordinaire par leur emploi immodéré de houblons etont développé mon appétence pour l’amertume et les arômes exubérants. Depuis, dès que j’ai la chance de voyager, je m’essaye aux bières locales.

Les recettes :

Le but est d’avoir des bières originales qu’on ne trouve pas en supermarché et qui se démarquent de la sainte trinité blanche blonde brune. On peut qualifier une bière par sa couleur bien sûr, mais ce n’est qu’un élément parmi d’autres. C’est pourquoi j’indique souvent d’autres indicateurs sur mes étiquettes comme la densité finale qui indique si la bière va être liquoreuse ou sèche en bouche, ou encore l'amertume ressentie.

Nos matières premières :

Une bière, c'est de l'eau, du malt et du houblon... mais pas que !

A VALDAL, les houblons utilisés sont principalement fournis par la coopérative Cophoudale en Alsace ainsi que par l'association "Le Champ du Houblon" en Loire-Atlantique. Des pieds de houblons ont été plantés autour de notre brasserie au printemps 2016 dans le but d'avoir à terme une partie de la production sur place. Quand certaines variétés particulières sont difficiles à trouver, nous faisons ponctuellement appel à des fournisseurs internationaux.

Les malts sont issus d'orges brassicoles français et maltés par la Malterie du Château en Belgique qui propose un large choix de malts issus de l'agriculture non chimique. En parallèle, nous sommes en train de développer un approvisionnement local qui permettra on l'espère d'avoir des céréales normandes en 2017.

Les fruits utilisés dans certaines recettes (framboises, pommes, poires, mûres, cassis) sont récoltés sur place autour de la brasserie.

Les épices, le sucre et les légumes (pour les recettes spéciales) sont achetés en magasin type "biocoop".

Pour finir, l'âme de la bière, les levures, sont soit achetées auprès d'entreprises spécialisées (Fermentis en France), soit récupérées et cultivées à partir de bières non pasteurisées d'autres brasseries (celles qu'on aime), ou finalement récupérées dans l'air ambiant autour de la brasserie ou dans les fruits utilisés pour des résultats plus innatendus. 

L'abus d'alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération